Mon fil rouge

Mon fil rouge ? La frontière

Née en Afrique noire, j’y ai passé les 18 premières années dans cette frontière noir/blanc. Permanente, obsédante. Contrastes de peaux, de cultures, de langues. Ces contrastes me suivent dans ma démarche artistique, besoin de marquer, de prendre ma place. Avais-je une place derrière les barreaux sécuritaires des fenêtres de la maison ? Pseudo frontière entre les gentils et les méchants. 

Durant ces 18 années, un mois sur deux des grandes vacances, se déroulait à la Mer du Nord. Je suis fascinée par la manière dont les personnes occupent la plage, créent leur frontière, eux-mêmes sur une frontière terre-mer. Ils délimitent leur territoire, veillent à ne pas empiéter sur le territoire du voisin et surtout à ne pas se faire envahir par l’autre.

Une partie de cette série a été publiée dans l’Oeil de la Photographie 

L’amour de la photo est véritablement né lors de la réalisation de ma thèse de fin d’études universitaires de biologiste/botaniste. Une grande partie de cette thèse était composée de photos, de microphotographies, càd des photos de coupes de plantes, que je prenais à travers le microscope. Et que j’ai ensuite développées dans la chambre noire. Waouw, un autre monde s’est ouvert à moi. Magique. L’argentique fait toujours partie de mon univers, en plus de la photo numérique, digitale.

Lorsque les appareils photo numériques sont arrivés sur le marché, il m’a fallu de nombreuses années avant d’en acheter un. C’est alors que je me suis décidée à rejoindre des ateliers photos à Bruxelles, à l’Atelier Contraste. J’y ai beaucoup appris, et c’est grâce à un de leurs professeurs de scénographie que j’ai trouve mon fil rouge. c’est là que j’ai renoué avec la chambre noire qui a la capacité de supprimer toute notion du temps …

Tout au long de ce fil rouge je crée des séries selon la symbolique de la frontière qui vient me parler. Qu’elle soit géographique, intime, celle du voyeurisme, de l’interdit, des générations, de l’invisible, de la macro ou du micro, et … la frontière entre le conscient et l’inconscient. Et puis il y a celle de nos origines que j’ai exprimée avec ma toute première série “Roots“. 

Je me suis longtemps posée la question du comment j’allais marier ces passions pour la santé et la photo. C’est chose faite, car j’utilise mes photos comme support d’images symboliques dans ma pratique thérapeutique. Ces photos sont des symboles porteuses de sens. Chacun de nous y verra ce que son inconscient a à lui révéler.

Toutes les photos du site sont en vente, me contacter pour devis selon le support souhaité, la taille et la livraison. 
Retour haut de page

Rejoignez des centaines de lectrices !

Accédez gratuitement au guide de l'indispensable tout premier pas vers votre santé retrouvée

... et découvrez LA seule raison originale qui va vous éclairer sur le pourquoi de ce qui vous arrive et tout cela de manière simple et ludique, seule ou en famille !