detox
SOPHIE DE HENAU

SOPHIE DE HENAU

Faire une detox n’est plus un choix !

Pourquoi faire une detox n’est plus un choix mais une obligation de santé ?

 

La première fois où j’ai pris conscience de l’importance de la detox, fut pendant mes études de nutrithérapeute/micro-nutritionniste. Et plus spécialement avec la bible de tous les acteurs de la santé naturelle « L’alimentation ou la troisième médecine » du Dr Jean Seignalet.

Si je devais résumer en une phrase ce livre de près de 800 pages je dirais que l’origine de tous les maux et pathologies est l’encrassement. Notre corps se transforme en une décharge, petit à petit, sans jamais ou pas assez ou pas correctement la vider.

C’était il y a 18 ans.

 

Depuis je n’ai de cesse de vider mes poubelles, qu’elles soient physiques, émotionnelles, psychologiques. Car oui tous ces domaines créent des « déchets » aussi.

 

Pour exemple, un jour j‘ai décidé de faire appel à une super top conseillère en images, Adélaïde Dubucq de Relooking and Queen (https://relookingandqueen.com/). Pour la simple et bonne raison que je me sentais rarement alignée avec les tenues vestimentaires que je portais.

Depuis j’ai enfin découvert mon style même si je ne l’applique pas tous les jours et cela m’a fait un bien fou. Mais là où c’est venu agir en profondeur, ce fut dans la sphère émotionnelle, énergétique.

Car faire du vide dans son dressing, idem pour le reste de la maison d’ailleurs, c’est toucher non seulement aux émotions liées à chaque objet mais également aux énergies qu’il porte.

Lorsque j’ai fait cette démarche avec Adélaïde je n’en étais pas totalement consciente. Jusqu’à la fin de la journée où je me suis retrouvée très épuisée et … libérée d’un poids !

 

La métaphore du poids n’en est pas une. Les kilos en trop que nous portons sont très souvent des kilos émotionnels. De plus selon une des 7 lois de l’univers, celle de l’analogie qui dit que tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et vice et versa et donc tout ce qui est dehors est comme ce qui est dedans et vice et versa, une question majeure est à se poser lorsque les kilos font de la résistance « est-ce que mon lieu de vie est chargé ? Est-ce que l’énergie y circule librement ? « À ce sujet Nathalie Vanvinkenroye de TerreHappyHome et sa méthode SOFA vous aideront de manière très efficace et pertinente (https://be.linkedin.com/in/nathalie-vanvinkenroye-terrehappyhome).

Et si je faisais une detox des objets extérieurs cela libérait mon « dedans de moi » ?

 

Voilà jusqu’où la detox peut aller.

 

J’ai synthétisé 7 chemins de detox que j’ai tous expérimentés.

Avec cet article vous comprendrez qu’une detox ne se décide pas à la légère.

Afin de la maximiser elle nécessite :

       De poser une intention claire (mon intention est de m’alléger, diminuer les symptômes de cette maladie, de cheminer vers le bien-être total, etc…).Soyez créatif. La mienne cette année a comme cible de m’alléger des métaux lourds qui malheureusement font partie intégrante de notre quotidien (pluies, sols, aliments ultra transformés (AUT), cosmétiques, etc…

       D’y ajouter une émotion forte de réalisation dans l’intention (joie, amour,), ressentez les effets de la detox. Yes !

       De se faire accompagner. Le type de detox, sa longueur, le moment dans sa vie, dans l’année, vont dépendre fortement de l’état de départ de votre terrain ET de votre énergie vitale. Une detox « sauvage » peut faire des dégâts, ce serait dommage. Se faire accompagner, apprendre et ensuite être capable de le faire seul.e les fois suivantes.

 

 

Selon la médecine chinoise traditionnelle nous sommes dans l’énergie du printemps, et cela commence quelques semaines avant la date officielle du 21 mars.

Donc cela pourrait être votre moment (sous réserve des conditions décrites ci-dessus)

 

Tout comme l’entretien annuel de notre voiture, la detox est indispensable afin de se débarrasser du superflu, de permettre le renouvellement, d’accueillir le nouveau et de se donner un maximum de chances de vivre son année en santé au top.

 

Je vous ai sélectionné mes 7 chemins favoris, testés et utiles.

A combiner ou à utiliser seuls selon ses habitudes de detox, selon son mode de vie, selon l’état de de départ de son terrain.

 

Vous l’avez compris si vous n’êtes pas habitués, si c’est votre première fois, investissez en vous et dans un accompagnement.

Une detox ne s’improvise pas. Elle s’organise, se prépare si on veut éviter des effets indésirables, et cibler l’effet désiré, à savoir se purifier.

 

Chemin 1 : l’Aloe Vera

 

L’Aloe Vera fait partie de mes deux plantes chouchou. C’est un couteau suisse du monde végétal.

Pour la detox, elle est hyper efficace sur 3 mois car elle va agir de manière différente de mois en mois.

Le mois 1 est consacré au nettoyage proprement dit. C’est durant cette phase qu’il peut y avoir apparition de diarrhées par exemple. C’est normal. Réduire les prises et surtout continuer la detox.

Le mois 2 relance le métabolisme des organes. Le métabolisme est la capacité à dégrader ce qui est ingéré pour en extraire les nutriments nécessaires et la synthèse de nouvelles molécules

Le mois 3 est le mois de la régénération cellulaire.

C’est la detox la plus complète.

Elle est longue, elle demande d’utiliser du jus frais non pasteurisé, bio et avec pulpe..

 

Faire une detox à l’Aloe Vera nous conduit bien plus loin que nous le pensons.

La majorité n’aime pas cette cure à cause du goût.

 

L’amertume du jus, du gel renvoient directement au foie (en médecine traditionnelle chinoise), voilà pourquoi cette plante est de saison. Et l’énergie du foie est liée au printemps.

 

Si je n’aime pas le goût, je peux me poser des questions quant à ma foi, envers moi, envers l’humain, envers la vie. Pourquoi suis-je amère ? Envers qui et/ou quoi ? Une situation ? Un événement ? Récurrent ? Du passé ?

 

Allons plus loin encore. Cette plante pousse très très lentement. Elle évoque la patience. Ai-je un problème avec la gestion de temps, suis-je une personne patiente en général ?

 

Et encore plus loin, cette plante non seulement pousse lentement, mais elle nous accompagne également durant des générations (avec beaucoup d’amour). Elle vient nous titiller sur l’immortalité … de l’âme peut-être. Où en suis-je avec la notion d’âme éternelle ? Avec l’incarnation ?

 

Lorsque j’accompagne, le plan symbolique fait d’office partie du tableau car il permet de dénicher la lumière dans l’ombre, comme « que se cache-t-il dans mon dégoût pour l’Aloe Vera ? »

 

Chemin 2 : le jus de céleri vert

 

Le jus de céleri vert se prend à jeûn sur une semaine minimum, 3 semaines maximum.

 

Bénéfices :

 

Il va agir sur la faiblesse des surrénales, sur la detox du foie, sur l’élimination des pathogènes, sur le reflux acide chronique, sur l’excès de chaleur du foie, le SIBO et les ballonnements entres autres.

 

Chemin 3 : la sève de bouleau

 

Nous utiliserons uniquement de la sève de bouleau fraîche, non pasteurisée.

Une cure de 5L sur 21 jours est recommandée.

 

Bénéfices :

 

Elle convient aux organismes fatigués également, ce qui n’est pas le cas des drainages du foie, aussi pratiqués au printemps.

 

Les propriétés drainantes et diurétiques de la sève ont été confirmées depuis et les indications se sont multipliées, notamment pour

– l’élimination des déchets organiques comme l’acide urique et le cholestérol

– l’amélioration très nette des problèmes de peau puisqu’ils sont souvent liés à la saturation par les toxines des systèmes excréteurs

– agit dans les troubles de la vessie, de la vésicule biliaire ou dans les affections rhumatismales.

 

La sève de bouleau est d’abord un drainant, nous l’avons vu, mais elle offre dans le même temps tous les minéraux et oligo-éléments dont nous avons besoin pour recharger nos batteries.

Grâce à la présence de silicium organique bio-disponible, de calcium et de phosphore, c’est un reminéralisant hors pair.

 

Le potassium permet en outre au cœur d’améliorer le rythme cardiaque et de réguler la circulation sanguine.

Le magnésium, le lithium et autres oligo-éléments rééquilibrent l’humeur et font disparaître les moments de déprime.

La vitamine C et le sélénium participent à la lutte contre le stress oxydatif.

Tout ça, c’est bon pour les os, le coeur, la mémoire, le surpoids, les articulations, la peau… bref… tout.

 

Agit contre l’acidose tissulaire, c’est un basifiant exceptionnel !

 

Depuis le XIIème siècle, les peuples de l’Europe du Nord boivent au printemps de « l’eau de bouleau» en cure.

Les Celtes avaient coutume de recouvrir leur mort de feuilles de bouleau, symbole de renouveau pour la nouvelle vie!

Lorsque les mamans n’avaient pas suffisamment de lait, les enfants étaient nourris à la sève de bouleau.

 

Chemin 4 : la detox du foie et des intestins

 

Tout commence dans les intestins. Faire une detox avec l’intention de purifier son foie passe automatiquement par une prise en charge de la santé intestinale simultanée.

 

Dans le commerce, il existe de nombreuses formules à base de plantes, bio, en ampoules et très efficaces.

Choisir de préférence celles qui vont cibler à la fois les intestins, le foie et les reins.

Les intestins car ce qui en sort est envoyé dans le foie, la plus merveilleuse usine de detoxification du corps. A condition qu’on lui donne les moyens.

Donc en amont nettoyer les intestins, et y rétablir l’harmonie.

Et en aval les reins, car sans élimination des toxines elles restent dans le corps. Or lors d’une detox il y en a beaucoup plus de circulantes !

Donc cibler les 3 organes en cure de minimum 1 mois, max 3 mois.

Les ampoules du foie se prendront de préférence avant le coucher.

 

Chemin 5 : detox à l’année citron gingembre, céleri, eau chaude

 

Durant la nuit nous sommes au repos mais pas notre corps !

C’est durant la nuit que les toxines vont être gérées si nous lui avons donné ce dont il a besoin pour cela.

De plus nous perdons de l’eau durant la nuit (transpiration même invisible), respiration.

Donc commencer la journée, à jeûn, avec des liquides est une très bonne idée. Et en pus pour les intestins paresseux, cela relance très souvent la machine ,-)

 

Ce que je décris ici peut se faire toute l’année, en alternance.

Commencer la journée avec soit du jus de céleri frais, soit ½ citron dans un verre d’eau tempérée, soit du gingembre qui a macéré toute la nuit, soit de l’eau chaude, le tout à raison de minimum 250ml, 500 c’est mieux. À boire sur un laps de temps de 30 minutes et ensuite attendre 30 minutes avant de manger.

 

Chemin 6 : jeûne et monodiète, saunas et hammams

 

Le jeûne intermittent càd que nous mangeons sur 8h et jeûnons sur 16h (on n’avale rien d’autre que des tisanes et de l’eau) dont les heures de la nuit.

C’est aussi jeûner une journée sur les 7 par exemple.

Il y a plusieurs manières de jeûner.

Il y a aussi le jeûne hydrique sur une semaine, le jeûne sec, le jeûne à base de jus de légumes et fruits.

Les monodiètes consistent à ne manger qu’un seul aliment toute la journée pendant plusieurs jours, comme celle de pommes ou de raisins en automne, le moment de la petite detox.

Ces monodiètes de fruits je ne les conseille pas.

 

Les saunas sont très très utiles pour aider à éliminer les toxines, grâce à l’effet vasodilatateur associé au froid des douches froides prises en alternance. Chaud, froid, aide à l’élimination des toxines.

Beaucoup plus que les hammams qui restent néanmoins utiles également.

Toujours beaucoup boire après une séance de sauna ou hammam.

 

Chemin 7 : jeûne informatique, medias and co

 

Et puis il y a le jeûne des réseaux sociaux, des médias, du téléphone ne fut-ce qu’une journée.

Les effets peuvent être équivalents à ceux d’un jeûne alimentaire.

Nous nous libérons des toxiques comme els ondes electromagnétiques, des informations qui polluent l’esprit, le cœur.

 

Essayer, testez, avec une journée d’abord par semaine.

 

Afin de faire le meilleur choix pour vous, testez votre terrain au départ et consultez.

 

Nous sommes des individus avec des biologies uniques et cela nécessite des protocoles de detox personnalisés afin d’éviter des effets néfastes au lieu d’effets bénéfiques, et éviter de faire pire que mieux comme on dit.

Certains de ces 7 chemins peuvent se combiner, d’autres pas. Certains sont compatibles avec des prises médicamenteuses, d’autres pas. Certains sont compatibles avec des maladies, d’autres pas.

 

Ile existe énormément de littérature de vidéos, d’informations diverses sur les detox.

Je sais que c’est tentant d’essayer par soi-même, de faire comme la copine, la sœur.

Mais attention, l’état du terrain est hyper important avant de commencer.

 

Un autre élément fondamental est le niveau d’énergie vitale au moment où on décide de commencer une detox.

S’il est bas on oublie la detox, sauf avec la sève de bouleau.

Car oui se nettoyer demande de l’énergie. Tout comme faire un faire nettoyage de printemps dans votre maison va solliciter votre énergie !

 

 

Envie de te faire accompagner, et tu as des questions ? Contacte-moi pour un entretien, c’est offert, clique sur ce lien

 

 

Share this post

Retour en haut

Rejoignez des centaines de lectrices !

Accédez gratuitement au guide de l'indispensable tout premier pas vers votre santé retrouvée

... et découvrez LA seule raison originale qui va vous éclairer sur le pourquoi de ce qui vous arrive et tout cela de manière simple et ludique, seule ou en famille !